Forum Cheval
Hey ! Tu es un(e) passionné(e) des chevaux ? Rejoins la communauté du forum cheval et viens partager avec nous ton amour des chevaux Very Happy

Mais avant de poster un message, il faudra te présenter dans la rubrique "Présentation - cavaliers, cavalières", pour que nous puissions t'accueillir comme il se doit ! ;-)

Merci par avance et à très bientôt j'espère.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sellerie MegaHorse

Partagez | 
 

 Les enrênements

Aller en bas 
AuteurMessage
yayayoyo
Cheval de compétition
avatar

Messages : 2777
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 39
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Les enrênements   Ven 20 Déc 2013 - 23:08

Les enrênements sont des moyens mécaniques ayant pour objectif d’améliorer l’attitude du cheval au travail, soit en l'obligeant à prendre une position donnée, soit en l'empêchant de dépasser certaines limites. Pour la plupart d'entre eux, les enrênements visent à faire abaisser l'encolure au cheval et éventuellement à lui faire fléchir la nuque, afin que le cheval travaille « juste » musculairement parlant.

Tout d'abord, une REGLE ABSOLUE : tout enrênement qui se fixe à la tête du cheval ne doit être installé que dans le manège (ou la carrière) et PAS dans le box ou les écuries. En effet, tant que le cheval n'est pas "au travail" il doit rester libre de ses mouvements d'encolure. C’est aussi une question de sécurité, au cas où le cheval, pour une raison X ou Y, viendrait à se défendre contre l’enrênement.


1. Enrênements à utiliser uniquement en longe

* Les élastiques : Il s'agit de deux élastiques en caoutchouc qui s'attachent, soit sur les côtés au surfaix, soit entre les antérieurs, et qui se fixent aux anneaux du mors. Ils ont pour objectif de muscler le dos du cheval en l’incitant à se "placer" de lui-même, il ne faut donc pas les attacher trop courts car c'est le cheval qui doit les tendre en se "posant" sur le mors. L'élastique extérieur doit être légèrement plus long que l'élastique intérieur pour avoir le pli à l’intérieur.

* Le Pirelli : ressemble à des rênes fixes mais en élastique solide, se fixe sur les côtés au surfaix. Le Pirelli a un effet pervers dû à son élasticité : cède en s'étirant quand le cheval tire, puis donne un à-coup dans la bouche du cheval en se relâchant brutalement, quand celui-ci cède.


* Les rênes fixes : ce sont deux rênes en cuir attachées latéralement au surfaix du cheval. Le cheval doit les tendre en se posant sur son mors. En modifiant la hauteur d’attache des rênes fixes au surfaix, on peut modifier l’attitude du cheval. N'a pas les effets néfastes dus à l’élasticité du Pirelli. Cet enrênement est principalement utilisé dans les cirques, et à la voltige.

* Le chambon : un des enrênements les plus controversés, qui entraîne souvent des défenses, car il tire sur la bouche du cheval. Il a pour objectif d'orienter l'encolure du cheval vers le bas, et de l'étirer loin devant, il permet donc principalement de consolider ou de reconsolider les muscles du dos du cheval. Il nécessite de l'impulsion pour éviter les pertes d'équilibre sur les épaules, chez les chevaux massifs.



2. Enrênements à utiliser uniquement en selle

* La martingale : elle peut être fixe (fixée sur la muserole) ou à anneaux coulissants sur les rênes. Son rôle est de limiter le relèvement excessif de l'encolure. En version fixe elle n’agit pas sur le mors mais sur le chanfrein, en version à anneaux elle transfert le contact du mors des commissures sur les barres quand le cheval lève la tête.
La martingale peut provoquer de fortes réactions de défense, si elle est ajustée trop court, elle ne doit donc pas être ajustée trop serré pour ne pas contraindre les actions du cheval mais simplement donner une limite haute qu’il ne peut dépasser.

La martingale à anneaux est autorisée lors des concours de CSO. La martingale fixe est parfois autorisée dans certaines compétitions.



3. Enrênements pouvant être utilisés en longe et en selle

* Le gogue fixe : certainement l'enrênement le mieux connu des cavaliers puisqu'il est très répandu dans les centres équestre. Le principe du gogue est simple: il consiste essentiellement en un système de triangle déformable - poitrail - nuque – bouche. Le cheval a le choix entre monter sa nuque mais en fermant l’angle tête-encolure, ou pouvoir s’étendre mais en baissant la tête.
Son action principale s'exerce sur la nuque (et pas sur le mors) en provoquant normalement un effet d'abaissement de la tête du cheval et d'extension de la ligne de dessus, entraînant le soutien du dos et l'engagement des postérieurs… Sauf si le cheval se braque sur son « gogue », monte la tête dans une attitude crispée et le dos creux, ce qui peut arriver même si le gogue est bien serré et semble donc empêcher toute remontée de la tête.



Les enrênements qui vont suivre demandent une équitation très fine de la part du cavalier. Ce dernier doit être capable d'agir de façon distincte sur les rênes de filet et celles de l'enrênement. Ces enrênements doivent être utilisés de façon ponctuelle : dès que le cavalier obtient ce qu'il veut il doit cesser de l'utiliser, et doit reprendre le travail sur les rênes de filet uniquement.

* Le gogue commandé : c’est une version "améliorée" du gogue fixe, plutôt que les lanières reviennent s'attacher au niveau du poitrail, elles sont tenues par le cavalier. Donc, le cavalier peut contrôler l'action du gogue et céder dès que le cheval est en place.


* Les rênes allemandes : elles permettent de ramener le bout du nez du cheval en lui fléchissant la nuque. Les RA auront des actions différentes selon où elles sont attachées : sous le ventre, l'action sera plus dure et plus sévère, car le cheval est placé dans une position très basse, et l’action du mors se porte plus sur les barres. Attachées sur les côtés, le cheval sera dans une position un peu plus haute que la précédente.
Le cavalier a souvent tendance à avoir les RA toujours en tension, ce qui entraîne l'encapuchonnement du cheval et une perte de l'engagement du cheval. L’autre inconvénient des RA est que l’on obtient un "faux-placé" puisqu’il est obtenu par le ramené du bout du nez, et pas par un cheval qui va prendre son mors. Cela entraîne un fonctionnement du cheval dans le mauvais sens.



4. Les enrênements moins connus

* Le Colbert : utilisé à la longe, il agit plus sur la nuque que sur la bouche du cheval, mais il a nettement tendance à entraîner une cession au niveau de la 2nde cervicale. Ne laisse pas vraiment la possibilité au cheval de se poser sur son mors.


* L’alliance Back-Lift : enrênement assez récent, il peut être utilisé en longe ou monté (il y a deux modèles différents), dans tous les cas il n’agit pas sur la bouche du cheval, mais principalement à la naissance de l’encolure. D’après son concepteur, il demande un temps d'adaptation au cheval et au cavalier et peut être très fatiguant pour le cheval au début de son entraînement.


* Le Pessoa : utilisé à la longe, c’est un enrênement assez complexe qui exige de l'expérience et du doigté pour le régler correctement. Il nécessite un temps d'adaptation à cause du passage de l'enrênement sur les flancs et derrière les postérieurs. C’est le seul enrênement qui agit directement sur l’engagement des postérieurs, selon le réglage il peut positionner le cheval de l'extension au rassemblé.


* Les rênes coulissantes : c’est le même principe que les rênes allemandes, mais en fixe pour une utilisation à la longe. Le cheval doit venir les tendre pour prendre appui sur son mors. C'est le seul enrênement qui soit utilisé au Cadre Noir de Saumur.



L’utilisation d’un enrênement doit être bien réfléchie. On ne met pas un enrênement par facilité ou pour la "déco". Une mauvaise utilisation d'un enrênement peut casser un cheval : si l’enrênement est mal réglé, si le cheval se braque, si le placé obtenu est un « faux-placé », le cheval ne travaille plus dans le bon sens, et la musculation se fait à l’envers (dos creux, renforcement des muscles brachio-céphaliques,…).


Pour ce qui est de mon avis concernant les enrênements : moins on en met, mieux le cheval se porte. Ils peuvent être utiles dans certaines situations, s’ils sont utilisés à bon escient, mais l’objectif doit être des s’en passer le plus vite possible.


Dernière édition par yayayoyo le Sam 21 Déc 2013 - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
Cheval de compétition


Messages : 4969
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 22
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 7:43

Super tuto ! Merci Sandra ! J'en sais maintenant plus sur les enrênements. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna_Bevort
Cheval de compétition
avatar

Messages : 3062
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 17
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 13:23

Merci Sandra , je ne connaissais que le gogue ,la martingale et les élastiques , merci ça m'a beaucoup appris !

_________________
~L'équitation , le seul sport individuel qui se pratique à deux. ღ
~L'air du Paradis est celui qui souffle entre les oreilles du cheval ღ
~Être à cheval, c'est être entre ciel et terre à une hauteur qui n'existe pas ღ
~Le cheval est pour l'homme comme les ailes pour l'oiseau ღ
~Il n'y a pas de secrets plus intimes que ceux d'un cavalier à son cheval ღ


Bien plus qu'une passion un mode de vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moka
Cheval de compétition
avatar

Messages : 4430
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 18
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 16:37

Yes ! Merci beaucoup ! Tuto super clair et intéressant.

_________________
"Tu peux courir à l'infini, à la poursuite du bonheur, la Terre est ronde autant l'attendre ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HR
Cheval de compétition


Messages : 4969
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 22
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 18:08

Ho ben, les elastiques qu'on met sur les chevaux au club, c'est des colbert !  Shocked Shocked Shocked Je viens d'apprendre un truc! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DadouWorld
Cheval de compétition
avatar

Messages : 5412
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 20
Localisation : Eure-et-Loir

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 18:26

Merci pour ce tuto, j'en ai appris des choses ^^

Je ne savais pas qu'il ne fallait pas mettre l'enrênement au box. Bon et bien quand je monterais un cheval en gogue, je n’attacherais les mousquetons qu'en carrière.

Je pensais que les élastiques Pirelli étaient les moins durs de tous, mais en fait, c'est un enrênement vraiment méchant ! Si le cheval à le malheur de ne plus tendre les élastiques, bim ! Mais je trouve ça contradictoire en fait. Parce que du coup, le cheval qui a compris que c'est en détendant l'élastique qu'il a mal ne va plus du tout chercher à le tendre justement. Il fera tout pour ne pas prendre appuie afin de ne pas risquer un claquement de l'élastique.
Mais je suis surprise, je trouve ça hyper violent comme truc.

_________________
Reprendre confiance petit à petit  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Admin
Admin
avatar

Messages : 4684
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 62
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 19:29

Bravo Sandra, super travail !
J'en ai appris beaucoup aujourd'hui
Merci encore

et même réflexion que Anaïs...

_________________
Venez vous inscrire:.....pour une France toute bleue!
http://www.mappemonde.net/carte/Passion-Equitation/monde.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdartemis.over-blog.com
yayayoyo
Cheval de compétition
avatar

Messages : 2777
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 39
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 20:13

DadouWorld a écrit:
Je pensais que les élastiques Pirelli étaient les moins durs de tous, mais en fait, c'est un enrênement vraiment méchant ! Si le cheval à le malheur de ne plus tendre les élastiques, bim ! Mais je trouve ça contradictoire en fait. Parce que du coup, le cheval qui a compris que c'est en détendant l'élastique qu'il a mal ne va plus du tout chercher à le tendre justement. Il fera tout pour ne pas prendre appuie afin de ne pas risquer un claquement de l'élastique.
Mais je suis surprise, je trouve ça hyper violent comme truc.

Bon faut nuancer quand même, ça c'est ce qu'on dit partout. Mais ça dépend de la réaction du cheval en fait, avec un cheval qui prend un appui léger sur le mors on n'aura pas ce phénomène. Je l'ai essayé avec Gaïcha, et ça allait très bien : par rapport aux rênes fixes, le fait que ce soit un peu élastique adoucissait le contact. Par contre si le cheval se défend ou cherche à trop s'appuyer (comme le font certains chevaux de club...), là oui y'a cet effet pervers des Pirelli.


Dernière édition par yayayoyo le Sam 21 Déc 2013 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fannou
Cheval dressé
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 18
Localisation : Hautes-Alpes

MessageSujet: Re: Les enrênements   Sam 21 Déc 2013 - 20:15

C'est là des super explications , merci Sandra !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les enrênements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enrênements
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Exos muscler/enrênements] Les enrênements/comment remuscler une poulinière
» enrênement ou pas ?
» Enrênement ?
» Enrênement western ou comment muscler son cheval
» Enrênements ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Cheval :: La pratique autour du cheval :: Entretien :: Matériel équitation-
Sauter vers: